Un arbre pour Alban

par albanetalric

,

 

Nous avons souhaité planter un arbre à la mémoire d’Alban

Et laisser ainsi la nature vous apporter son apaisement et sa sagesse

 

Comme un arbre, Alban a grandi…

Graine invisible semée dans la terre maternelle,

Jeune pousse fragile dans les premiers frémissements de la vie,

Vous l’avez protégé, nourri de votre affection et enveloppé de votre lumière

En confiance, il a pu s’enraciner et déployer ses premiers rameaux vers le Ciel

Offrant à notre regard la vitalité de son élan

Jeune arbuste au côté de ses frères,

Vous l’avez nourri de votre attention bienveillante,

Cherchant l’environnement le plus propice à son épanouissement.

Nous nous sommes  émerveillés de ses toutes premières fleurs

Et régalez de ses tout premiers fruits.

Devenu un arbre adulte avec un tronc plus solide et fort,

Vous l’avez laissé trouver sa place au cœur de la forêt

Il était à la fois unique et unis à tous les arbres qui l’entouraient.

 

En l’espace d’un souffle, un ouragan l’a déraciné….

Ses racines à nu, son tronc tombé à terre…

Le silence de la forêt sidérée et des oiseaux abasourdis…

 

 

 

Cet arbre qui va grandir ici,

Comme Alban, au fil des saisons,

Vous offrira la vitalité de son élan, ses fleurs, ses fruits, le chatoiement lumineux de ses feuilles à l’automne….

Nous espérons que sa beauté sera source d’apaisement…

Mais l’essentiel de cet arbre, sa sagesse, restera invisible pour les yeux

Seul le cœur,  avec le temps,

Saura voir dans les fleurs qui fanent les fruits à venir,

Dans les fruits tombés à terre, la graine qui germera dans les profondeurs de la terre,

Dans les feuilles mortes, l’humus nourricier,

Dans les branches dénudées de l’hiver, l’arbre qui attend avec confiance un nouveau printemps

Seul le cœur saura entendre dans le chant des oiseaux abrités dans ses branches

La gratitude d’Alban d’avoir été protégé et nourri,

Dans le frémissement de ses feuilles dans le vent,

La douceur et l’affection de sa voix éternelle,

Seul le cœur saura percevoir

Dans la lumière traversant son feuillage,

Sa Présence invisible.

Alban a planté dans nos cœurs d’homme un arbre qui n’a pas fini de grandir !

 

 

 

 

 

Cécile, Dominique, Antoine et Emmanuel,

 

Nous avons souhaité planter un arbre à la mémoire d’Alban

Et laisser ainsi la nature vous apporter son apaisement et sa sagesse

 

Comme un arbre, Alban a grandi…

Graine invisible semée dans la terre maternelle,

Jeune pousse fragile dans les premiers frémissements de la vie,

Vous l’avez protégé, nourri de votre affection et enveloppé de votre lumière

En confiance, il a pu s’enraciner et déployer ses premiers rameaux vers le Ciel

Offrant à notre regard la vitalité de son élan

Jeune arbuste au côté de ses frères,

Vous l’avez nourri de votre attention bienveillante,

Cherchant l’environnement le plus propice à son épanouissement.

Nous nous sommes  émerveillés de ses toutes premières fleurs

Et régalez de ses tout premiers fruits.

Devenu un arbre adulte avec un tronc plus solide et fort,

Vous l’avez laissé trouver sa place au cœur de la forêt

Il était à la fois unique et unis à tous les arbres qui l’entouraient.

 

En l’espace d’un souffle, un ouragan l’a déraciné….

Ses racines à nu, son tronc tombé à terre…

Le silence de la forêt sidérée et des oiseaux abasourdis…

 

 

 

Cet arbre qui va grandir ici,

Comme Alban, au fil des saisons,

Vous offrira la vitalité de son élan, ses fleurs, ses fruits, le chatoiement lumineux de ses feuilles à l’automne….

Nous espérons que sa beauté sera source d’apaisement…

Mais l’essentiel de cet arbre, sa sagesse, restera invisible pour les yeux

Seul le cœur,  avec le temps,

Saura voir dans les fleurs qui fanent les fruits à venir,

Dans les fruits tombés à terre, la graine qui germera dans les profondeurs de la terre,

Dans les feuilles mortes, l’humus nourricier,

Dans les branches dénudées de l’hiver, l’arbre qui attend avec confiance un nouveau printemps

Seul le cœur saura entendre dans le chant des oiseaux abrités dans ses branches

La gratitude d’Alban d’avoir été protégé et nourri,

Dans le frémissement de ses feuilles dans le vent,

La douceur et l’affection de sa voix éternelle,

Seul le cœur saura percevoir

Dans la lumière traversant son feuillage,

Sa Présence invisible.

Alban a planté dans nos cœurs d’homme un arbre qui n’a pas fini de grandir !

 

Cécile et Dominique