Alban bien aimé

par albanetalric

« Va où ton cœur te porte et la vie te donnera raison ».

« Vai dove il vostro cuore lo porta e la vita gli dar a ragione »

Alban avait inscrit ces mots en italien sur son poignet et les vivait au quotidien.

C’est dans cet esprit que nous vous accueillons aujourd’hui, pour faire de son départ, un moment de rassemblement et de partage.

Samedi  soir, rayonnant, Alban est parti avec Alric rejoindre leurs amis dans la Drôme.

Sa réaction spontanée au passage à niveau, la conduite vers une mauvaise appréciation.

Alban n’était pas quelqu’un d’inconscient, il ne prenait pas de risques inconsidérés. Comme souvent, il était simplement et naturellement, dans l’action et l’enthousiasme, dans l’élan de la vie .

Ce même élan, qu’il avait à aimer et à semer cette gaité, partout autour de lui, dispenser avec beaucoup de générosité auprès de ses copains, et de tous les gens qu’il côtoyait,  petits et grands.

Alban … Antoine et Manu ses deux frères  étaient très soudés et formaient un trio équilibré plein d’une grande affection.

Il a vécu intensément. Si  intensément … qu’il est difficile d’imaginer aujourd’hui, qu’il n’avait que 18 ans !

Sa présence lumineuse et pétillante a éclairée la vie de notre famille et de ses amis. Elle demeurera dans nos cœurs, pour toujours.

Il est parti heureux et confiant dans son avenir avec milles projets en tête :

– ramasser les abricots avec ses amis comme chaque été

– faire le tour de l’Europe avec Alric et Martin

– faire le 4 l trophy en Afrique

– encadrer des enfants dans un centre de vacances

-mais aussi,  faire de la chute libre, et toujours, faire la fête, participer à des concerts, jouer du piano ….

-Il voulait aussi réussir son bac et  partir vers son autonomie à travers ses études. Alban adorait les enfants, il savait les faire rire et leur inventait sans cesse de grands moments de franche rigolade ; il avait évoqué l’envie d’être instit et cela aurait pu lui aller comme un gant….

Alban, puisque aujourd’hui,  il en est ainsi … petit à petit … nous allons apprendre à vivre, avec ton absence.

Et,  toute cette énergie, cet enthousiasme, cette confiance en l’avenir que tu nous as insufflé  nous aideront, unis, autour de toi, a continuer le chemin.

Salut mon Alban.

 

Cécile et Dominique