Souvenirs

A la mémoire d'Alric et d'Alban

Le sommet d’Alban Alti’Rêve 2013

le-sommet-dalban-alti-rev-2013-domi.pdf

Remerciement ALBAN.pdf
Cécile et Dominique

Un arbre pour Alban

,

 

Nous avons souhaité planter un arbre à la mémoire d’Alban

Et laisser ainsi la nature vous apporter son apaisement et sa sagesse

 

Comme un arbre, Alban a grandi…

Graine invisible semée dans la terre maternelle,

Jeune pousse fragile dans les premiers frémissements de la vie,

Vous l’avez protégé, nourri de votre affection et enveloppé de votre lumière

En confiance, il a pu s’enraciner et déployer ses premiers rameaux vers le Ciel

Offrant à notre regard la vitalité de son élan

Jeune arbuste au côté de ses frères,

Vous l’avez nourri de votre attention bienveillante,

Cherchant l’environnement le plus propice à son épanouissement.

Nous nous sommes  émerveillés de ses toutes premières fleurs

Et régalez de ses tout premiers fruits.

Devenu un arbre adulte avec un tronc plus solide et fort,

Vous l’avez laissé trouver sa place au cœur de la forêt

Il était à la fois unique et unis à tous les arbres qui l’entouraient.

 

En l’espace d’un souffle, un ouragan l’a déraciné….

Ses racines à nu, son tronc tombé à terre…

Le silence de la forêt sidérée et des oiseaux abasourdis…

 

 

 

Cet arbre qui va grandir ici,

Comme Alban, au fil des saisons,

Vous offrira la vitalité de son élan, ses fleurs, ses fruits, le chatoiement lumineux de ses feuilles à l’automne….

Nous espérons que sa beauté sera source d’apaisement…

Mais l’essentiel de cet arbre, sa sagesse, restera invisible pour les yeux

Seul le cœur,  avec le temps,

Saura voir dans les fleurs qui fanent les fruits à venir,

Dans les fruits tombés à terre, la graine qui germera dans les profondeurs de la terre,

Dans les feuilles mortes, l’humus nourricier,

Dans les branches dénudées de l’hiver, l’arbre qui attend avec confiance un nouveau printemps

Seul le cœur saura entendre dans le chant des oiseaux abrités dans ses branches

La gratitude d’Alban d’avoir été protégé et nourri,

Dans le frémissement de ses feuilles dans le vent,

La douceur et l’affection de sa voix éternelle,

Seul le cœur saura percevoir

Dans la lumière traversant son feuillage,

Sa Présence invisible.

Alban a planté dans nos cœurs d’homme un arbre qui n’a pas fini de grandir !

 

 

 

 

 

Cécile, Dominique, Antoine et Emmanuel,

 

Nous avons souhaité planter un arbre à la mémoire d’Alban

Et laisser ainsi la nature vous apporter son apaisement et sa sagesse

 

Comme un arbre, Alban a grandi…

Graine invisible semée dans la terre maternelle,

Jeune pousse fragile dans les premiers frémissements de la vie,

Vous l’avez protégé, nourri de votre affection et enveloppé de votre lumière

En confiance, il a pu s’enraciner et déployer ses premiers rameaux vers le Ciel

Offrant à notre regard la vitalité de son élan

Jeune arbuste au côté de ses frères,

Vous l’avez nourri de votre attention bienveillante,

Cherchant l’environnement le plus propice à son épanouissement.

Nous nous sommes  émerveillés de ses toutes premières fleurs

Et régalez de ses tout premiers fruits.

Devenu un arbre adulte avec un tronc plus solide et fort,

Vous l’avez laissé trouver sa place au cœur de la forêt

Il était à la fois unique et unis à tous les arbres qui l’entouraient.

 

En l’espace d’un souffle, un ouragan l’a déraciné….

Ses racines à nu, son tronc tombé à terre…

Le silence de la forêt sidérée et des oiseaux abasourdis…

 

 

 

Cet arbre qui va grandir ici,

Comme Alban, au fil des saisons,

Vous offrira la vitalité de son élan, ses fleurs, ses fruits, le chatoiement lumineux de ses feuilles à l’automne….

Nous espérons que sa beauté sera source d’apaisement…

Mais l’essentiel de cet arbre, sa sagesse, restera invisible pour les yeux

Seul le cœur,  avec le temps,

Saura voir dans les fleurs qui fanent les fruits à venir,

Dans les fruits tombés à terre, la graine qui germera dans les profondeurs de la terre,

Dans les feuilles mortes, l’humus nourricier,

Dans les branches dénudées de l’hiver, l’arbre qui attend avec confiance un nouveau printemps

Seul le cœur saura entendre dans le chant des oiseaux abrités dans ses branches

La gratitude d’Alban d’avoir été protégé et nourri,

Dans le frémissement de ses feuilles dans le vent,

La douceur et l’affection de sa voix éternelle,

Seul le cœur saura percevoir

Dans la lumière traversant son feuillage,

Sa Présence invisible.

Alban a planté dans nos cœurs d’homme un arbre qui n’a pas fini de grandir !

 

Cécile et Dominique

 

 

 

D’autres photos d’Alban

Cécile et Dominique

Alban bien aimé

« Va où ton cœur te porte et la vie te donnera raison ».

« Vai dove il vostro cuore lo porta e la vita gli dar a ragione »

Alban avait inscrit ces mots en italien sur son poignet et les vivait au quotidien.

C’est dans cet esprit que nous vous accueillons aujourd’hui, pour faire de son départ, un moment de rassemblement et de partage.

Samedi  soir, rayonnant, Alban est parti avec Alric rejoindre leurs amis dans la Drôme.

Sa réaction spontanée au passage à niveau, la conduite vers une mauvaise appréciation.

Alban n’était pas quelqu’un d’inconscient, il ne prenait pas de risques inconsidérés. Comme souvent, il était simplement et naturellement, dans l’action et l’enthousiasme, dans l’élan de la vie .

Ce même élan, qu’il avait à aimer et à semer cette gaité, partout autour de lui, dispenser avec beaucoup de générosité auprès de ses copains, et de tous les gens qu’il côtoyait,  petits et grands.

Alban … Antoine et Manu ses deux frères  étaient très soudés et formaient un trio équilibré plein d’une grande affection.

Il a vécu intensément. Si  intensément … qu’il est difficile d’imaginer aujourd’hui, qu’il n’avait que 18 ans !

Sa présence lumineuse et pétillante a éclairée la vie de notre famille et de ses amis. Elle demeurera dans nos cœurs, pour toujours.

Il est parti heureux et confiant dans son avenir avec milles projets en tête :

– ramasser les abricots avec ses amis comme chaque été

– faire le tour de l’Europe avec Alric et Martin

– faire le 4 l trophy en Afrique

– encadrer des enfants dans un centre de vacances

-mais aussi,  faire de la chute libre, et toujours, faire la fête, participer à des concerts, jouer du piano ….

-Il voulait aussi réussir son bac et  partir vers son autonomie à travers ses études. Alban adorait les enfants, il savait les faire rire et leur inventait sans cesse de grands moments de franche rigolade ; il avait évoqué l’envie d’être instit et cela aurait pu lui aller comme un gant….

Alban, puisque aujourd’hui,  il en est ainsi … petit à petit … nous allons apprendre à vivre, avec ton absence.

Et,  toute cette énergie, cet enthousiasme, cette confiance en l’avenir que tu nous as insufflé  nous aideront, unis, autour de toi, a continuer le chemin.

Salut mon Alban.

 

Cécile et Dominique

Quelques photos d’Alban

 

Cécile et Dominique

Alric – été 2001

 

Alric à l’été 2001 avec sa cousine Marie – les céréales ont l’air à son goût …

Pierre Bougeret

Livre d’Or Lycée Triboulet

Livre d’Or.pdf
Anne